loading...

Biographie de Buttman


John Stagliano est né à Chicago en 1951 où il a grandi. Il débute des études d'économies en 1972 mais déçu par le manque de femmes dans ses cours, il décide de suivre des études de jazz et des cours de théâtre.

En 1979, alors qu'il est à la recherche d'un emploi de danseur à Hollywood, John Stagliano remarque une petite annonce pour un spectacle de Chippendales. C'était nouveau à l'époque et en Amérique, et on ne savait pas si ça allait marcher ou pas. Mais le spectacle fonctionna est John passa les quatre années suivantes à se dévêtir devant des centaines de femmes.

En 1982, souhaitant en faire plus, il publie un premier magazine pornographique. John Stagliano a découvert ce milieu dans les années 70 quand il commença à écrire des romans porno. Sa première performance dans un film hardcore est en 1974 à l'âge de 23 ans.

En 1983, le magnétoscope était à ses débuts et l'industrie commençait à produire des films porno sur bande vidéo. Ainsi, à l'époque, un film pouvait être produit pour aussi peu que 5000 $. Pour son premier film, John Stagliano a déboursé près de 8000 $. Il avait peu de connaissance un matière cinématographique, mais John était convaincu qu'il pouvait faire de bons films.

Son premier film fut Bouncing Buns avec Stacy Donavan. En 1989, il créa son propre studio de production, Evil Angel. Pourquoi ce nom ? selon John Stagliano : «Quand je faisais des spectacles, il y avait un autre gars qui s'appelait aussi John, alors on commencé à m'appeler Evil John pour nous différencier. Dans le même temps, j'avais une petite amie qui se faisait appeler Angel quand elle faisais des streaptease. Elle avait un très fort caractère, alors je lui ai suggéré de se faire appeler Evil Angel, mais elle a pas aimé. J'ai alors repris ce nom pour mon studio».

Dans les premières années d'Evil Angel, John Stagliano eu l'idée de passer devant la caméra. C'est alors que débuta la célèbre série Buttman Adventures.

John Stagliano a toujours voulu faire quelque chose de différents dans la production de films : «J'aime pas les vidéos de type POV ou alors comme si c'était une scène de sexe normal. Pour moi, c'est la créativité qui créée une expérience érotique. Les vidéos Buttman évolues vers des scènes spontanées, avec beaucoup d'improvisation. En fait, pour les deux premiers films, on avait fait plus de 30 pages de scénarios, mais nous avons décidés de faire des choses bien différentes et nous avons réalisés des scènes qui n'avaient aucuns rapport entre elles. Nous nous sommes mis à produire des scènes les plus érotiques possibles avec les ressources disponibles. Une scène de sexe a un début, un milieu et une fin en apothéose. Si vous essayez de mettre une histoire dans tout ça, cela complique les choses et nuit à la scène de sexe».

John Stagliano a donc décidé de faire des scènes de sexe qui n'ont aucuns rapports. «Même si vous avez une histoire dans un film, généralement ce n'est pas un bon fil conducteur».

Cette façon de penser et de réaliser, en plus de la technologie du magnétoscope, a permis à John Stagliano de produire des films à faible coût. The Adventures of Buttman et Buttman's Ultimate Workout fut deux des quatre films réalisés avec des caméras Betacam, bien trop coûteuse pour un réalisateur indépendant.

En octobre 1989, il achète sa première caméra Super-8. Son premier film avec est une scène avec deux jeunes femmes en bikini sur la plage dans Bend Over Babes. Maintenant que John Stagliano est propriétaire de sa caméra, il est très facile pour lui de réaliser des scènes de sexe en une seule journée : «Oui, je crois que ces innovations ont améliorés la qualité des vidéos pour adultes dans le monde. Pour moi, ça a fait des merveilles. J'allais pouvoir réaliser de grandes choses. J'étais au ciel».

Cette caméra lui permet aussi de réaliser des performance discrètement dans la rue, ce qui lui permet d'obtenir des scènes de «vraie vie» mais aussi en voyage, etc. Il créait ainsi un nouveau genre de scénario et agit comme un touriste qui souhaite baiser de jolies jeunes femmes.

En plus des dizaines de prix et récompense gagné au fil des ans. John Stagliano a remporté en 2008 l'AVN Award de meilleur réalisateur pour son célèbre titre The Fashionistas Safado : Berlin. Il a aussi été honoré pour la vidéo de l'année en 2001 au XRCO et pour la meilleure série gonzo aux AVN en 2002.

Il est membre du Temple de la renommée aux AVN, à l'XRCO et aux NINFA Award.

En 2003, il sort The Fashionistas qui a balayé 10 AVN Award, dont celui de meilleur film et de meilleur réalisateur. L'année suivante, fut présenté à Las Vegas un spectacle, The Fashionistas Live Show, qui fut bien accueilli pas la critique et qui remporta notamment le prix de meilleure chorégraphie en 2005 par le Las Vegas Review Journal.

Aujourd'hui encore, John Stagliano et Evil Angel sont au sommet du porno gonzo, continuant de travailler avec les meilleures réalisateurs de l'industrie, dont Bryan Gozzling ou encore le couple marié dans la vie, Francesca Le & Mark Wood.

S'abonner